Les étudiants tchèques se mobilisent contre la tenue d’un concert en Italie dédié à Jan Palach organisé par l’extrême droite

Un peu plus de 1 100 personnes ont pour l’instant signé la pétition lancée par les étudiants de la Faculté des lettres de l’Université Charles pour protester contre le lien fait en Italie entre le nom de Jan Palach et un concert prévu de groupes néofascistes. Les auteurs de la pétition demandent notamment à ce que les autorités italiennes se distancent de tout éventuel soutien au concert, qui doit se tenir à Vérone le 19 janvier prochain, jour du 50e anniversaire de l’immolation par le feu de l’ancien étudiant tchèque sur la place Venceslas en signe de protestation contre l’occupation de la Tchécoslovaquie par l’armée soviétique.

Selon le quotidien La Repubblica, des groupes appréciés des partisans de l’extrême droite italienne figurent au programme de ce concert, dont la tenue a déjà fait l’objet de la désapprobation et de l’indignation d’un certain nombre de politiques tchèques et italiens. Toujours selon le journal, une partie de l’extrême droite italienne tente de « s’approprier culturellement et politiquement Jan Palach ». Or, les auteurs de la pétition affirment que le geste de ce dernier était motivé à l’époque par son désir de démocratie et d’humanité.