Les députés ont levé l’immunité parlementaire d’Andrej Babiš

Ce vendredi, la Chambre des députés a décidé de lever l’immunité parlementaire du Premier ministre et leader du mouvement ANO Andrej Babiš et du vice-président du mouvement ANO Jaroslav Faltýnek. Plus précisément, 111 députés ont voté en faveur de la levée de l’immunité des deux hommes, tandis que 69 députés ANO s’y sont opposés.

Ainsi, Andrej Babiš et de Jaroslav Faltýnek peuvent être livrés à la justice. Ceux-ci sont accusés par la police d’avoir participé au détournement de deux millions d’euros de subventions européennes pour financer la réalisation par la société Agrofert, dont Andrej Babiš était le propriétaire jusqu’en début d’année dernière, d’un complexe de récréation dans les proches environs de Prague désigné sous le nom de Nid de cigognes.

Avant le vote déjà, plusieurs partis représentés à la Chambre des députés, à savoir les chrétiens-démocrates KDU-ČSL, le Parti pirate, SPD et STAN, ont fait savoir qu’ils allaient voter en faveur de la levée de l’immunité des deux hommes politiques, afin que l’enquête sur l’affaire du Nid de cigognes puisse se poursuivre. Dans son discours prononcé, vendredi, devant à la Chambre basse du Parlement, Andrej Babiš a répété qu’il s’agissait, selon lui, d’un « coup politique monté ».