Les députés ont adopté un amendement pour lutter contre l’afflux de nouvelles drogues de synthèse

17-03-2011

Trente-trois nouvelles drogues de synthèse vont figurer sur la liste des stupéfiants qui seront désormais interdits en République tchèque. Un amendement allant dans ce sens a été approuvé, mercredi, en première lecture par la Chambre des députés dans une procédure accélérée. Il s’agit d’une réaction à la prolifération rapide de nouvelles drogues de synthèse notamment en Moravie du Nord. Les autorités ont découvert il y a quelques mois que ces drogues étaient vendues dans des magasins spécialisés proches de la frontière polonaise. Ces produits, parmi lesquels la kétamine, la méphédrone et le carfentanil, ne faisaient pas encore l’objet d’une interdiction à la vente libre sur le territoire tchèque.