Les députés débattent du cas Babiš, qui dénonce l'audit de l'UE

04-06-2019

Changement à l'ordre du jour de ce mardi à la chambre des députés, qui débattent finalement des problèmes de conflit d'intérêts du Premier ministre mis en évidence dans un rapport préliminaire de la Commission européenne.

Une partie de l'opposition de droite, dont la formation TOP09, menace le gouvernement de déposer une motion de censure, car il considère qu'Andrej Babiš n'a plus la légitimité pour discuter du prochain budget européen.

Le chef du gouvernement est monté à la tribune pour se défendre de manière véhémente: selon lui "le projet de rapport d'audit de la Commission européenne est une attaque contre la République tchèque et les intérêts du pays". "Les médias mentent" d'après Andrej Babiš, qui a de nouveau accusé de corruption l'ONG Transparency International et confirmé qu'aucune somme d'argent ne serait remboursée à l'UE.