L’élimination de Soleimani, « une opération ratée », selon le président Zeman

12-01-2020

L’assassinat de Qassem Soleimani a été une opération ratée de la part des Etats-Unis, a estimé Miloš Zeman. Selon le président tchèque, qui s’est exprimé sur le site Blesk.cz, l’élimination du commandant de la Force Al-Qods du corps des Gardiens de la révolution islamique a renforcé le soutien des Iraniens pour les représentants du régime de Téhéran. Le général iranien a été tué par une frappe de drone ciblée le 3 janvier dernier à l’aéroport de Bagdad ordonnée par le président américain Donald Trump.

Le chef de l’Etat tchèque a également déclaré que l’abattage de l’avion ukrainien, bien que par erreur comme l’ont reconnu les forces armées iraniennes, était « d’une certaine manière la conséquence de l’assassinat de Soleimani », car il s’est produit dans le cadre de l’attaque contre les bases américaines. « Malheureusement cela a abouti à une erreur, sinon à un crime », a-t-il regretté.

Toutefois, Miloš Zeman ne pense pas que l’opération américaine aboutira à un conflit de grande ampleur car, affirme-t-il, « l’Iran n’en a pas les moyens ». La seule possibilité dont dispose l’Iran, toujours selon lui, serait de fermer le détroit d’Ormuz.