Le zoo de Prague procède à l'insémination artificielle d'une lionne d'Asie, sous-espèce menacée

Le jardin zoologique de Prague a annoncé jeudi dernier qu'il espérait la réussite d'une insémination artificielle d'une lionne d'Asie, après l'échec des efforts de deux prétendants. « Ginni, notre femelle du lion d'Asie originaire du Gujarat en Inde, a subi mercredi soir une insémination artificielle » a indiqué le zoo dans un communiqué. Avec Ginni, deux autres lions d'Asie, une sous-espèce menacée, vivent depuis 2015 dans le zoo pragois : la femelle Suchi, qui s'est révélée stérile, et le mâle Jamvan.

La probabilité de succès se situe entre 60% et 70%, selon les spécialistes pragois. Pour le directeur du zoo, Miroslav Bobek, les lions de Prague représentent un « grand espoir » pour la survie de cette sous-espèce. Quelque 600 lions d'Asie vivent dans l'Etat de Gujarat et 143 dans des parcs zoologiques européens.