Le Sénat refuse le droit aux femmes tchèques d’utiliser leur nom de famille à la forme masculine

01-02-2013

Les femmes tchèques n’auront pas le droit d’utiliser officiellement leur nom de famille à la forme masculine. Le Sénat a en effet rejeté le projet d’amendement à la loi sur l’état-civil prévoyant de permettre aux femmes de décider si leur nom doit être mis à la forme féminine, c’est-à-dire que la terminsaison « á » ou le suffixe « ová » est ajouté au nom masculin, ou rester à la forme masculine. Comme cela est le cas jusqu’à présent, seules les étrangères se mariant en République tchèque et les femmes tchèques se mariant à un étranger pourront donc continuer à conserver leur nom ou adopter celui de leur mari sans que celui-ci soit modifié.