Le procureur général de la République relance l’affaire du Nid de Cigognes

04-12-2019

Le procureur général de la République Pavel Zeman est revenu sur la décision récente du Parquet de Prague de mettre un terme aux poursuites contre le Premier ministre Andrej Babiš et plusieurs de ses proches dans l’affaire dite du Nid de cigognes. L’affaire de fraude présumée aux subventions européennes n’est donc pas terminée, a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse ce mercredi.

Pavel Zeman a ainsi en partie annulé la décision du procureur général de Prague Jaroslav Šaroch : le chef du gouvernement ainsi qu’une experte en subventions sont ainsi de nouveau mis en accusation, tandis que l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre des autres membres de la famille d’Andrej Babiš et du gérant du complexe touristique a été confirmé.

Dans cette affaire, le Premier ministre est soupçonné d’avoir bénéficié frauduleusement de deux millions d'euros de subventions européennes réservées aux petites et moyennes entreprises pour la construction du complexe touristique dit du Nid de cigognes, des subventions auxquelles le groupe Agrofert d'Andrej Babiš ne pouvait pas prétendre.

En septembre dernier le procureur général de Prague Jaroslav Šaroch avait interrompu l’enquête de quatre ans, estimant que la fraude n’avait pas été prouvée. A noter que le président Miloš Zeman avait annoncé à l’époque qu’Andrej Babiš bénéficierait d’une grâce présidentielle si le procureur général de la République décidait finalement qu’il doive être jugé.