Le président Vaclav Klaus refuse de charger Mirek Topolanek de la formation du gouvernement

04-08-2006

Le président de la République Vaclav Klaus ne chargera pas, pour l'instant, Mirek Topolanek de la formation du nouveau gouvernement tchèque. Mirek Topolanek, reçu ce vendredi au Château de Prague, préside le Parti civique démocrate, l'ODS, qui a remporté les élections législatives de juin dernier. Après avoir tenté, sans succès, de former une coalition tripartite, il a présenté, vendredi, au chef de l'Etat, un nouveau scénario : celui de la mise en place d'un gouvernement minoritaire de l'ODS, soutenu par tous les parti parlementaires, à l'exception du Parti communiste. Cette proposition a été aussitôt rejetée par Jiri Paroubek, chef des sociaux-démocrates, le deuxième parti politique après les élections. Les présidents des deux formations les plus fortes, Mirek Topolanek et Jiri Paroubek, s'étaient engagés, cette semaine, de trouver une issue à la situation dans les jours qui viennent. Le chef de l'Etat attend le résultat de leurs négociations jusqu'au 11 août prochain.