Le président tchèque affirme n’avoir jamais soutenu les velléités d’indépendance de la Ruthénie subcarpathique

12-09-2019

Le président tchèque Miloš Zeman affirme n’avoir jamais soutenu les velléités d’indépendance de la Ruthénie subcarpathique, lors d’une réunion, la semaine dernière à Prague, de représentants de cette minorité d’Ukraine. Le chef de l’Etat a estimé qu’il s’agissait là d’allégations faites par des activistes ruthéniens qui ne correspondaient pas à la réalité. Il a déclaré avoir seulement exprimé son point de vue selon lequel la décentralisation pourrait contribuer à diminuer les tensions dans la région. Il a justifié sa rencontre avec les délégués ruthènes en raison du passé commun de cette région avec la Tchécoslovaquie d’antan.

L’ambassadeur tchèque en Ukraine, Radek Matula, a été convoqué par le ministre des Affaires étrangères ukrainien à ce propos. Les chiffres officiels évoquent environ 10 000 Ruthènes vivant dans cette région occidentale de l’Ukraine. Les membres de la communauté estiment toutefois que ces chiffres sont sous-estimés. Kiev considère la communauté comme pro-russe, estimant qu’elle représente une menace pour l’intégrité du pays.