Le président slovaque s'exprime pour le 50e anniversaire de l'écrasement du Printemps de Prague

22-08-2018

Le devoir des politiciens démocrates est de défendre la liberté. C'est en tout cas la préconisation d'Andrej Kiska, le président slovaque, qui s'est exprimé dans une allocution télévisée mardi soir, à l'occasion du 50e anniversaire de l'écrasement du Printemps de Prague. "C'est pourquoi nous avons besoin d'alliés avec les mêmes valeurs et le même respect pour la liberté, le droit des gens et la démocratie", a-t-il ajouté, défendant les liens créés dans le cadre de l'OTAN et de l'UE. Andrej Kiska a également rendu un hommage aux victimes de l'invasion des troupes du pacte de Varsovie et à celles de la période de la normalisation en Tchécoslovaquie.

L'allocution du président slovaque était diffusée en direct à la télévision tchèque. Le président de la République tchèque, Miloš Zeman, souvent présenté comme un politicien "pro-russe", avait annoncé qu'il ne ferait quant à lui aucun commentaire durant cette journée anniversaire.