Le président de la République a signé un amendement réduisant les aides financières aux énergies renouvelables

18-09-2013

Le montant du soutien financier de la production d'électricité créée à partir d’énergies renouvelables sera diminué. C’est ce que prévoit l’amendement gouvernemental, approuvé par le Sénat la semaine dernière, et désormais contresigné par le président de la République, Miloš Zeman. Le projet de loi met également fin au soutien financier de la production de l'électricité produite à partir de ressources renouvelables, mises en service à partir du 1er janvier 2014. Le but de cet amendement serait de limiter les conséquences du soutien aux énergies renouvelables sur les consommateurs et sur le budget de l'Etat. Cette année, environ 45 milliards de couronnes (1,8 milliards d’euros) ont été consacrés à cette subvention : près de 12 milliards de couronnes (environ 480 millions d’euros) proviennent du budget de l'Etat, le reste est financé par les consommateurs et les entreprises privées dans le prix de l'électricité. Mais ce sont essentiellement les sociétés privées qui se plaignent des frais élevés de l’électricité, disant qu’ils nuisent à leur compétitivité. Selon l’adjoint du ministre de l’Industrie, Pavel Šolc, au niveau européen, les ménages tchèques sont les deuxièmes à payer le plus de subventions dans le domaine des énergies renouvelables, tandis que l’industrie tchèque se trouve elle en première place.