Le Premier ministre tchèque renonce à son centre pour orphelins en Syrie

04-11-2019

Un an après avoir annoncé la construction d’un centre pour orphelins sur le territoire syrien, le chef du gouvernement tchèque a confirmé dimanche à l’hebdomadaire Respekt que le projet était définitivement abandonné.

« La partie syrienne nous a dit ne pas vouloir que nous le fassions nous-mêmes et nous a envoyé son propre projet. Il était environ six fois plus cher que le nôtre, qui était très rationnel. Nous ne nous sommes pas mis d’accord, donc cela prend fin », a indiqué Andrej Babiš au magazine.

La construction de ce centre avait été annoncée en février 2018 en réaction à la demande d’une eurodéputée tchèque de faire en sorte d’accueillir une cinquantaine d’enfants syriens en Tchéquie, ce que le Premier ministre avait refusé.