Le Premier ministre exclut tout retrait des troupes d’Afghanistan

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš a exclu tout retrait des soldats tchèques en mission en Afghanistan. S’exprimant dans le cadre d’une conférence sur la sécurité ce jeudi, à Prague, le leader du mouvement ANO a fait savoir que la République tchèque ne trahirait pas ses alliés et continuerait de remplir ses obligations. Une déclaration qui intervient alors que des voix critiques se sont faites entendre sur la présence tchèque en Afghanistan, après la mort de plusieurs soldats dans le pays ces derniers mois.

Andrej Babiš a également annoncé que le pays s’était engagé à augmenter ses dépenses en matière de défense, avec pour objectif d’atteindre 2% du PIB d’ici 2024.