Le policier qui a brutalisé Katerina Jacques lors des manifestations du 1er mai sera inculpé d'abus de pouvoir

06-05-2006

L'inspection du ministère de l'Intérieur a proposé d'inculper le policier Tomas Cermak d'abus de pouvoir. Lors d'une manifestation de néonazis, le 1er mai à Prague, le policier a brutalisé Katerina Jacques, directrice de la section aux droits de l'homme du Bureau gouvernemental et candidate du Parti des Verts pour les législatives de juin prochain. Katerina Jacques tenait une banderole à l'inscription Les Verts contre le néonazisme.