Le PEN Club tchèque critique le président tchèque pour ses déclarations sur les réfugiés

04-11-2015

Le président Miloš Zeman suscite la peur au sein de l'opinion publique à propos des réfugiés et met en cause des institutions publiques telles que le médiateurs de la République ou les institutions de l'ONU, estiment les représentations de la filiale tchèque du PEN Club. Ces derniers ont envoyé une lettre ouverte dans ce sens au chef de l'Etat. « Sous prétexte de la menace de l'islamisme radical, vous incitez, monsieur le président, à refuser de l'aide à des gens en détresse qui ont tout perdu et s'efforcent de recommencer à zéro, » déplorent les auteurs de la lettre. Ces derniers critiquent également Miloš Zeman pour son aversion vis-à-vis des lettrés, des personnalités académiques et du monde scientifique. Ils l'appelent également à faire en sorte que la République tchèque ait une bonne réputation à l'étranger et à ne pas avoir recours à des racourcis dangereux qui donnent une mauvaise image du pays.