Le parti ODS dépose une plainte auprès de la Cour constitutionnelle contre l'inculpation de Petr Nečas

25-03-2014 mis à jour

Le parti civique démocrate (ODS) a déposé une plainte ce mardi auprès de la Cour constitutionnelle pour protester contre l'inculpation de son ancien leader et ex-premier ministre Petr Nečas. Cette plainte a été signée par 27 parlementaires issus de l'ODS mais également du parti conservateur TOP 09, qui participait à la coalition gouvernementale dirigée par Monsieur Nečas, laquelle a été contrainte à la démission en juin 2013 après qu'a éclaté une nouvelle affaire de corruption. Sa directrice de cabinet de l'époque, Jana Nagyová, devenue depuis sa femme, avait en effet été arrêtée étant suspectée d'avoir conduit des écoutes illégales. Petr Nečas est lui mis en cause dans un scandale parallèle pour avoir offert des postes lucratifs dans des entreprises publiques à trois députés ODS. En échange ceux-ci auraient accepté de démissionner de leur mandat afin qu'une loi de "stabilisation financière", à laquelle ils étaient opposés, puisse être adoptée. Les trois hommes ont également été poursuivis mais ont bénéficié de leur immunité parlementaire.

L'un des trois anciens députés, Petr Tluchoř, a par ailleurs reçu ce mardi une amende de 20 000 couronnes (730 euros), pour avoir refusé de répondre aux questions du procureur de la République dans le cadre de cette affaire. Son avocat, qui estime que son client n'est pas obligé de répondre à ces questions, a déposé plainte contre cette amende.