Le parti d'extrême-droite SPD tient son congrès électoral

14-07-2018

Le gouvernement minoritaire dirigé par Andrej Babiš serait soumis aux diktats de Bruxelles et de Berlin. C'est en tous les cas ce que pense Tomio Okamura, le leader du parti d'extrême-droite SPD, qui tient ce samedi son congrès électoral. Selon l'homme d'affaires tchéco-japonais, actuel vice-président de la Chambre des députés, le Premier ministre tiendrait des discours différents quand il se trouve à Prague et à Bruxelles.

Ce congrès électoral, auquel participent près de 150 délégués des régions, vise à organiser les scrutins municipaux et sénatoriaux de l'automne prochain. Tomio Okamura revendique quelque 13 000 membres, contre 11 000 lors des législatives du mois d'octobre dernier. Le SPD, qui est proche sur la scène européenne du Front national, désormais appelé Rassemblement national, a obtenu de bons résultats lors ces dernières élections (10,64 %). Il compte 22 députés.