Le Parlement européen : le Traité de Lisbonne et la responsabilité tchèque

07-10-2009

Lors de la première journée de la session de deux jours du Parlement européen à Bruxelles, les intervenants se sont penchés sur le récent vote irlandais et sur la responsabilité qu’assume désormais la République tchèque et le président Václav Klaus. Une occasion pour la plupart d’entre eux de constater que l’Europe a besoin, dans un délai bref, du Traité de Lisbonne. Selon Martin Schulz, chef des eurodéputés socialistes « M. Klaus devrait faire face à sa responsabilité historique ». Le président du Parlement européen Jerzy Buzek croit pour sa part que Václav Klaus allait signer le Traité, dès que la Cour constitutionnelle tchèque prononcera sa décision.