Le mouvement ANO écarté de la future coalition municipale à Brno

A Brno, deuxième plus grande ville de République tchèque et principale métropole de Moravie, on s'achemine finalement vers une coalition municipale entre le parti ODS, les chrétiens-démocrates, les sociaux-démocrates et les Pirates. Lundi soir, un accord semblait pourtant avoir été trouvé entre les trois premières de ces formations et le mouvement ANO du Premier ministre Andrej Babiš. D'après la leader du parti ODS, Markéta Vaňková, qui devrait devenir la nouvelle maire de la ville en place de Petr Vokřál (ANO), c'est une autre option qui a finalement été retenue, sur la base, dit-elle, d'accords au niveau des programmes. C'est un coup dur pour le mouvement ANO, la principale formation de la coalition gouvernementale, laquelle a également perdu la direction de la ville de Prague.

Aux élections municipales organisées vendredi et samedi, le mouvement ANO est arrivé en tête à Brno avec 23 % des suffrages, devant l'ODS (18,3 %) et les chrétiens-démocrates (10 %). Outre les chrétiens-démocrates et les sociaux-démocrates, deux autres formations sont représentées au conseil municipal, les Pirates et le parti d'extrême-droite SPD.