Le ministre des Transports demande le contrôle de tous les ponts construits sous le régime communiste

Le ministre des Transports Dan Ťok (ANO) a demandé le contrôle de tous les ponts et passerelles de République tchèque construits entre les années 1960 et la fin des années 1980, soit sous le régime communiste. Une décision qui fait suite à celle de démolir le pont de Doubí, à Karlovy Vary, où de nombreux défauts ont été détectés lors d'un diagnostic de son état.

L'état de nombreux ponts et passerelles suscite des inquiétudes dans le pays. En décembre dernier, une passerelle enjambant la Vltava, dans le quartier de Troja, à Prague, s'était effondrée. Cet été, une passerelle au-dessus de l'Elbe, près de Mělník, avait dû être détruite en raison de son état défectueux.