Le ministre de l'Education veut s'attaquer aux discriminations dont sont victimes les Roms à l'école

24-02-2013

Selon le site d'informations idnes.cz, le ministre de l’Éducation souhaite lutter contre la pratique qui consiste à placer les enfants roms dans des écoles dites spéciales alors qu'ils ne souffrent d'aucun handicap. En novembre 2007, la Cour européenne des droits de l’homme avait condamné la République tchèque qu’elle estimait coupable de bafouer le droit des enfants roms à une éducation sans discrimination, des reproches maintes fois reconduits depuis. Jeudi dernier, le Conseil de l'Europe par la voix du commissaire aux droits de l'homme Nils Muižnieks appelait la République tchèque à intensifier ces efforts pour lutter contre cette ségrégation. La nouvelle législation envisagée devrait obliger les directeurs de ces écoles à fournir le nombre d'élèves dans les programmes qu'elles proposent, une statistique qui n'est pour l'instant pas disponible. Les contrôles sur les institutions effectuant un diagnostique auprès des enfants devraient être renforcés afin que seuls ceux souffrant d'un léger handicap mental puissent être admis dans ces écoles « spéciales ». La loi devrait entrer en vigueur en juillet prochain.