Le ministre de l'Education va demander un soutien financier pour les lycéens tchèques à Dijon et Pirna

28-04-2018

Le ministre de l'Education en démission, Robert Plaga (ANO), va demander lundi au gouvernement des fonds pour soutenir les études des lycéens tchèques scolarisés au Lycée Carnot à Dijon et au Lycée Friedrich Schiller de Pirna, en Allemagne. Le gouvernement tchèque soutient traditionnellement la scolarisation de jeunes élèves tchèques dans ces deux établissements à l'étranger. Selon le ministère de l'Education, il faudra débourser quelque 9,5 millions de couronnes (près de 374 000 euros) d'ici 2020 pour permettre à ces programmes d'échange de continuer leur mission pédagogique. Tous les ans, le Lycée Carnot à Dijon accueille six élèves tchèques sur la base d'un accord entre le ministère de l'Education tchèque et le ministère français des Affaires étrangères. Ces élèves y passent ensuite le baccalauréat français. A l'heure actuelle, 18 lycées tchèques y sont répartis entre les classes de Seconde, Première et Terminale.

Le système est différent au Lycée Friedrich Schiller de Pirna qui accueille de jeunes élèves tchèques qui étudient dans des classes bilingues fréquentées par 15 Tchèques et 15 Allemands. Les six classes peuvent accueillir en tout 90 élèves tchèques qui, officiellement, restent sous la houlette du ministère de l'Education tchèque.