Le ministère du Travail et des Affaires sociales entend renforcer les services destinés aux familles et ne veut pas supprimer les foyers pour enfants

04-11-2015 mis à jour

Le ministère du Travail et des Affaires sociales projette de renforcer la prévention et les services destinés aux familles. A contrario, moins de fonds seront alloués pour les séjours des enfants en foyers. Le ministère n’entend toutefois pas les supprimer définitivement. Une annonce de la ministre du Travail et des Affaires sociales Michaela Marksová. La République tchèque fait depuis des années l’objet de critiques de la part d’institutions tchèques et internationales en raison du nombre trop important d’enfants placés en foyers et de l’éparpillement des soins destinés aux enfants en danger, qui relèvent de trois ministères : le ministère du Travail, de l’Education et de la Santé. Ce mercredi, Michaela Marksová devait signer un mémorandum avec ses collègues des autres ministères, visant à regrouper les soins destinés aux enfants en danger sous la houlette de son ministère. La signature n’a toutefois pas eu lieu. Michaela Marksová a justifié ce délai par des « questions d’organisation ».