Le ministère de la Défense demande à son personnel d'effacer l'application AirWatch de leurs portables Huawei

Le ministère de la Défense a demandé à ses employés de désinstaller l'application AirWatch de leurs téléphones portables de marque Huawei, annonce ce samedi le serveur iRozhlas. Il s'agit là de la première mesure entreprise par le ministère suite à l'avertissement de l’Agence nationale de cybersécurité (NÚKIB) sur les éventuels risques posés par l’utilisation de logiciels et appareils produits par Huawei et ZTE, une autre société chinoise.

Le géant chinois des télécoms menace actuellement de porter l’affaire en justice si l’Agence nationale de cybersécurité (NÚKIB) ne retire pas son avertissement. Les autorités tchèques ont demandé à quelques 160 institutions du pays de cesser préventivement d'utiliser les téléphones portables produits par Huawei.