Le lobbying du photovoltaïque tchèque rejette les accusations de manipulation

02-09-2013

L'Alliance pour l'indépendance énergétique, qui représente notamment des professionnels du photovoltaïque, a rejeté ce lundi l'affirmation du Bureau de régulation de l'énergie (ERÚ) selon laquelle environ 1 500 centrales solaires auraient manipulé leurs données pour obtenir plus de subventions de l'Etat. L'autorité remarque que la République tchèque bénéficie d'un ensoleillement de l'ordre de 1 000 heures en moyenne par an. Or selon ses chiffres, de nombreuses centrales auraient annoncé des durées de fonctionnement bien supérieures et qui correspondraient plutôt au climat d'une région comme la Californie. Dans leur démenti ce lundi, les professionnels du photovoltaïque affirment que la durée d'ensoleillement en Europe centrale est en réalité de l'ordre de 1 200 à 1 800 heures par an et soulignent de plus qu'il est possible de produire de l'énergie solaire même quand le ciel est couvert.