Le leader des sociaux-démocrates n'entend pas voter la défiance au gouvernement

18-11-2018

Le leader des sociaux-démocrates, Jan Hamáček a déclaré dans un débat télévisé qu'il ne voyait pas de raison de voter la défiance au gouvernement dirigé par le Premier ministre Andrej Babiš, et dont son parti compte quatre ministres. Jan Hamáček a toutefois concédé que les sociaux-démocrates, membres de la coalition gouvernementale avec le gouvernement ANO, faisaient face à un vrai dilemne : « Nous devons envisager ce qu'un vote de défiance amènerait au pays, au vu des intentions du président. » Selon lui, soit son parti serait remplacé par le parti d'extrême-droite SPD ou le pays devrait faire face à une crise constitutionnelle. Jan Hamáček estime que la meilleure des solutions serait le maintien du cabinet actuel, mais sans l'actuel Premier ministre poursuivi dans le cadre de l'affaire du Nid de cigognes. Mais cette solution ne semble pas être une option pour le mouvement ANO à l'heure actuelle.

Jeudi, le président tchèque Miloš Zeman a déclaré que si le gouvernement venait à tomber, il demanderait à nouveau à Andrej Babiš de former un nouveau cabinet et que dans tous les cas, l'actuel gouvernement pourrait continuer à diriger le pays pour une durée indéterminée, malgré son statut démissionnaire.