Le Jardin floral de Kroměříž restera propriété de l’Etat

L’Etat restera propriétaire du Jardin floral de Kroměříž. Une décision du tribunal d’arrondissement de cette petite ville de Moravie. Ce jardin d’agrément, de style baroque, datant du XVIIe siècle, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, tout comme le château archiépiscopal et son jardin contigu. Le tribunal a rejeté la plainte de l’archevêché d’Olomouc qui arguait que le jardin d’agrément forme un ensemble cohérent avec le château.

L’Eglise a récupéré ce dernier, ainsi que son jardin contigu, en 2015, dans le cadre des restitutions des biens spoliés par le régime communiste. La juge chargée du dossier a estimé que Jardin floral de Kroměříž pouvait toutefois être pris comme un élément indépendant. L’archevêché d’Olomouc envisage de faire appel de la décision.