Le groupe de Visegrad veut sauver la Constitution européenne

11-06-2005

A sept jours du sommet de Bruxelles, les chefs des gouvernements polonais, tchèque, hongrois et slovaque ont serré les rangs dans l'espoir de sauver l'avenir de la Constitution et de l'élargissement de l'Union européenne. Réunis vendredi à Kazimierz Dolny, à 120 km au sud-est de Varsovie, les quatre chefs de gouvernement se sont prononcés pour la poursuite de la ratification de la Constitution européenne par tous les membres de l'UE, malgré les non français et néerlandais. Jiri Paroubek, Premier ministre tchèque, a déclaré qu'il attendait du conseil européen des 16 et 17 juin "un signal" pour que le oui à la Constitution l'emporte en République tchèque, où le processus de ratification reste encore à décider. Dans une déclaration séparée, le groupe de Visegrad a appelé les pays de l'UE à "soutenir les efforts de l'Ukraine en vue de rejoindre l'Union européenne". Les quatre chefs de gouvernement ont été rejoints vendredi à Kazimierz Dolny par leur homologue ukrainienne, Ioulia Timochenko.