Le gouvernement signe les contrats sur les compensations financières aux Eglises

22-02-2013

Le premier ministre Petr Nečas a signé des contrats de compensation financière ce vendredi avec 16 des Eglises du pays. L’Etat s’engage donc à payer à ces cultes pour les biens autrefois confisqués par le régime communiste et ne pouvant leur être restitués 59 milliards de couronnes (2,36 milliards d’euros). Les paiements s’échelonneront sur une période de 30 ans et prendront en compte l'inflation. Il s'agit de l'un des volets de la loi sur la restitution des biens aux Eglises, approuvée dans la difficulté par la Chambre des députés l'an dernier et très critiquée.

Le Parti social-démocrate tchèque (ČSSD) avait pourtant demandé ce vendredi matin à la Cour constitutionnelle d’interdire par une mesure préventive la signature des contrats entre l’Etat et les Eglises sur ces compensations financières Selon le principal parti d'opposition, la Cour constitutionnelle si elle n'a pas interdit la signature des contrats, aurait au moins dû suspendre leur réalisation jusqu’au moment où elle prononcera son verdict sur la légitimité de la loi sur les restitutions des biens aux Eglises qu’elle est en train d’examiner.