Le directeur de la Télévision tchèque dissout la commission chargée d’enquêter sur les accusations de censure

11-12-2013

Le directeur général de la Télévision tchèque, Petr Dvořák, a dissous la commission indépendante chargée d’étudier la plainte de journalistes selon laquelle certaines informations diffusées par les chaînes du groupe ont fait l'objet de censure au profit du président de la République, Miloš Zeman. Petr Dvořák a justifié sa décision, ce mercredi, en affirmant que lui-même n’avait constaté aucun manquement à la loi ou au code de la télévision. A l’avenir, le directeur de Česká televize prévoit la création d’un panel éditorial chargé de veiller au contenu des informations diffusées. Le Conseil de la Télévision tchèque devait prendre connaissance ce mercredi des résultats de l’enquête menée par la commission. Mise en place il y a un mois par Petr Dvořák, celle-ci était composée d’experts et de représentants des rédactions. Vingt-quatre rédacteurs avaient cosigné une lettre adressée au Conseil de la Télévision tchèque pour dénoncer des manipulations dans le traitement des informations au bénéfice du chef de l’Etat et du parti qu'il soutient, le Parti des droits des citoyens (SPOZ). Une soixantaine de journalistes avaient toutefois réagi pour nier l'existence de pratiques de censure au sein des chaînes du groupe.