Le député communiste Stanislav Grospič présente ses excuses suite à ses propos controversés sur 1968

05-11-2019

Le député communiste Stanislav Grospič a présenté ses excuses pour les propos controversés qu’il avait tenus récemment sur l’invasion soviétique de la Tchécoslovaquie d’août 1968. Il y a deux semaines, il avait en effet déclaré sur les ondes de la Radio tchèque que la Tchécoslovaquie n’avait pas été occupée et que la plupart des personnes mortes pendant l’invasion avaient été victimes d’accidents de la route.

Revenant sur ses déclarations ce mardi, Stanislav Grospič a estimé que ses propos avaient été malheureux et que l’entrée des troupes du Pacte de Varsovie dans le pays avait amené des choses négatives à la société tchèque. Ses déclarations controversées avaient été prononcées avant un vote du Parlement visant à faire du 21 août une journée spéciale marquant l’événement. Seul un député communiste avait voté en faveur, les autres s’étant abstenus.