L’auteur du meurtre du soldat tchèque en Afghanistan aurait été battu à mort lors de son interrogatoire

16-02-2020

Wahidullah Khan, le jeune soldat afghan qui a tué par balles le maître-chien tchèque Tomáš Procházka en octobre 2018 à la base aérienne de Shindand, dans l’ouest de l’Afghanistan, a ensuite été tabassé par des soldats américains et tchèques, selon un témoin de son interrogatoire, rapporte Respekt dans son édition à paraître ce lundi. Wahidullah Khan est mort des suites de blessures à la tête peu après son interrogatoire. En plus de tuer Tomáš Procházka, son attaque a également blessé deux autres soldats tchèques.

L’hebdomadaire tchèque publie cette information sur la base de documents des enquêteurs américains. « La mort mystérieuse de Wahidullah Khan », s’était déjà interrogé l’hebdomadaire en juillet dernier, faisant état des interrogations autour de ce décès suspect. S’il n’est pour l’heure pas avéré que les soldats tchèques ont participé aux violences, le témoin affirme cependant que le soldat afghan est ressorti de l’interrogatoire par des soldats tchèques avec des hématomes et du sang sur le visage. Des traces de sang ont ensuite également été retrouvées dans la pièce par les enquêteurs.

Les soldats tchèques qui ont procédé à l’interrogatoire et l’Armée tchèque n’ont, ce dimanche, pas souhaité commenter cette information. Par ailleurs, quatre soldats américains sont soupçonnés de meurtre dans le cadre de cette enquête.