L’ambassadeur tchèque en Iran rappelé à Prague pour une affaire de visas

08-08-2019

L’ambassadeur tchèque en Iran s’apprête a quitté prématurément ses fonctions en juillet dernier en raison de soupçons d’un trafic de visas pour les hommes d’affaires iraniens. Selon l’information rapportée ce jeudi par le quotidien Deník N, Svatopluk Čumba accordait prioritairement certains visas en fonction des recommandations qui lui étaient faites par la Chambre de commerce tchéco-slovaco-iranienne. Celle-ci est dirigée notamment par l’ancien ministre des Affaires étrangères Jan Kavan. Les deux hommes ont indiqué qu’il ne s’agissait là que de spéculations.

Toujours selon le journal, qui se réfère à une source diplomatique, quelque 400 personnes auraient bénéficié de ce régime prioritaire sans être contraintes de se soumettre aux diverses démarches administratives habituellement nécessaires. Il y a plusieurs mois de cela, une commission d’inspection du ministère des Affaires étrangères a été dépêchée au siège de l’ambassade à Téhéran pour contrôler le processus de délivrance des visas. C’est sur la base de cet audit que l’ambassadeur a ensuite été rappelé à Prague.