L’agresseur de Petra Kvitová condamné à onze ans de prison en appel

08-01-2020

Accusé de l’agression au couteau de la joueuse de tennis Petra Kvitová à son domicile en décembre 2016 qui avait valu à cette dernière une grave blessure à la main gauche, Radim Žondra a été condamné ce mercredi à onze ans de prison fermes en appel par le Tribunal supérieur d’Olomouc (Moravie). Il s’agit là d’une peine plus sévère qu’en mars dernier, où il avait été condamné à huit ans par le Tribunal régional de la ville de Brno.

Les délits qui lui étaient reprochés l’an dernier étaient violence volontaire aggravée et violation de domicile. Ce mercredi, la cour d’Olomouc a requalifié ses délits et augmenté la durée de sa peine en conséquence. Radim Žondra avait été arrêté et mis en détention en mai 2018, à la suite d'une dénonciation anonyme. Il avait ensuite été identifié par la double vainqueur de Wimbledon. A l’annonce du verdict, il a une nouvelle fois clamé son innocence et demandé le renvoi de son dossier au Tribunal régional. Pour la cour d’appel d’Olomouc, sa culpabilité ne fait toutefois aucun doute.