La voie rapide du Paradis tchèque ne verra pas le jour

16-04-2014

La voie rapide qui devait traverser la région du Český ráj (Le Paradis tchèque ou de Bohême), entre les villes de Liberec et de Hradec Králové, dans le nord-est de la Bohême, ne verra pas le jour. Le ministère pour le Développement régional considère que la construction d'une telle route serait bien trop chère et serait inutile. Le Paradis de Bohême est une zone naturelle remarquable pour ses "villes de rochers" en grès, un territoire classé géoparc européen par l'UNESCO en 2005. Le président de la région de Liberec a toutefois annoncé qu'une alternative à la construction d'une autoroute ou d'une voie rapide est envisagée entre les villes de Turnov et de Jičín, où une intensification du trafic est attendue ces prochaines années.