La Tchéquie n'enverra pas de représentant à la conférence de l'ONU sur les migrations

La République tchèque a décidé de ne pas envoyer de représentant à la Conférence de l'ONU de Marrakech, organisée en début de semaine prochaine, à l'occasion de laquelle doit être adopté un pacte sur les migrations. C'est ce qu'a indiqué ce vendredi Hana Klučarová, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.Comme la Hongrie, la Pologne ou les Etats-Unis, la République tchèque refuse de rejoindre ce pacte de l'ONU sur les migrations, que s'apprêtent à signer la grande majorité des pays membres de l'organisation internationale.

Prague, qui a fait connaître sa position à la mi-novembre, prétend que ce document masque les différences entre l'immigration légale et illégale et que, de ce fait, il encouragerait l'immigration illégale. La République tchèque, un pays en première ligne dans le refus d'accueillir des réfugiés, souhaitait également que soit inscrit noir sur blanc que l'immigration illégale est indésirable.