La Social-démocratie a présenté son projet d’arrangement des rapports entre l’Etat et les Eglises

17-08-2012

Selon le président du Parti social-démocrate tchèque Bohuslav Sobotka, les compensations pour les biens des Eglises qui ne peuvent pas être restitués pour de diverses raisons, pourraient être payés par des contributions volontaires fiscalement neutres ou par un impôt ecclésiastique. Les moyens financiers accordés aux Eglises pourraient être déduits des impôts. Bohuslav Sobotka a laissé entendre ainsi quelle solution la Social-démocratie apporterait au problème de l’arrangement des rapports entre l’Etat et les Eglises. La coalition gouvernementale tchèque envisage de restituer aux Eglises la moitié de leurs biens et de leur accorder aussi une importante compensation financière pour les biens qui ne peuvent pas être restitués. Le projet de loi sur ces restitutions a été cependant rejeté par le Sénat, Chambre haute du parlement tchèque.