La restitution des biens aux Eglises aura une retombée comptable sur le budget de l’Etat dès cette année

28-11-2012

L’adoption définitive récente de la loi sur la restitution des biens confisqués aux Eglises sous le régime communiste va avoir des retombées sur le montant du déficit des finances publiques dès cette année. C’est ce qu’a annoncé, ce mercredi, le ministre des Finances. Selon Miroslav Kalousek, le montant du déficit devrait représenter 5 % du PIB, au lieu des 3,5 % initialement prévus, et ce malgré le fait que la loi n’entrera en vigueur qu’à partir de 2013. Le ministre a expliqué qu’il s’agissait là de la conséquence d’une opération comptable. L’Etat s’est engagé à verser progressivement aux Eglises, sur une période de trente ans, une compensation de 59 milliards de couronnes (2,35 milliards d’euros) pour les biens ne pouvant être restitués.