La République tchèque a soutenu l’adoption du Pacte mondial pour les réfugiés

18-12-2018

L’Assemblée générale de l’ONU a approuvé, lundi à New York, le Pacte mondial pour les réfugiés. La République tchèque a voté en faveur de ce nouvel accord international visant à améliorer la vie des réfugiés et de leurs communautés d'accueil. Seuls deux pays, les Etats-Unis et la Hongrie, s’y sont opposés. Le Pacte mondial repose sur système juridique international en vigueur pour les réfugiés. Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš a souligné que le document n’avait aucun impact sur la politique migratoire de la République tchèque.

Présent au Forum Afrique-Europe organisé à Vienne, Andrej Babiš a néanmoins répété que la République tchèque allait voter contre un autre document de l’ONU, à savoir le Pacte mondial pour les migrations, adopté formellement la semaine dernière à Marrakech par 164 Etats. Lors de l’Assemblée générale des Nations unies mercredi, la Tchéquie s’opposera à ce texte dont l'objectif est de faciliter la coopération internationale sur la résolution des problématiques liées aux phénomènes migratoires. Prague estime que le texte ne fait pas la distinction entre les migrations légales et illégales.