La privatisation d'Unipetrol n'a pas fini de faire couler de l'encre

31-08-2005

 « Les affaires autour de la privatisation d'Unipetrol sont de la provocation pure et simple » : c'est ce qu'a déclaré le Premier ministre Jiri Paroubek à la presse, alors qu'il se trouvait à Gdansk pour les cérémonies du 25e anniversaire de Solidarnosc. Jiri Paroubek faisait allusion à un reportage, diffusé mardi soir par la chaîne privée TV Nova, dans lequel son prédecesseur à la tête du gouvernement, Stanislav Gross, était accusé de corruption dans cette affaire de rachat du pétrolier tchèque par le polonais PKN Orlen. Une affaire qui vient de coûter son poste au directeur de cabinet de Jiri Paroubek, Zdenek Dolezel, filmé alors qu'il réclamait des pots de vin à un lobbyiste polonais. En avril dernier, le gouvernement avait validé le rachat par d'Unipetrol par PKN Orlen pour plus de 13 milliards de couronnes.