La priorité doit aller à la lutte contre la pauvreté pour Vladimír Špidla, conseiller du Premier ministre

14-10-2014

Pour lutter efficacement contre la pauvreté, la société doit la considérer comme le mal absolu selon Vladimír Špidla, le conseiller en chef du Premier ministre Bohuslav Sobotka, qui s'exprimait ce mardi lors d'une conférence de presse de l'Armée du salut. Lui-même ancien chef de gouvernement et commissaire européen en charge des Affaires sociales, il considère que même si la pauvreté est moins répandue en République tchèque que dans d'autres pays, il convient de se battre pour son éradication totale. Le seuil de pauvreté s'établit généralement à 60% du salaire médian, cela correspond à un revenu de 9600 couronnes (environ 350 euros) en République tchèque. 9 à 10% de la population tchèque serait touchée par la pauvreté dans cette optique, "un chiffre faible en comparaison avec l'international, mais qui représente près d'un million de personnes" a précisé Vladimír Špidla. Parmi les mesures qu'il préconise, l'effort doit aller à l'augmentation des minimas sociaux et à l'éducation pour les groupes victimes de cette pauvreté.