La police enquête sur une déclaration du Parti ouvrier contre les Roms

08-09-2009

La police criminelle spécialisée dans la lutte contre l’extrémisme est en train d’analyser une déclaration publiée par le Parti ouvrier d’extrême droite sur son site internet. Le document intitulé la « déclaration du parti sur la criminalité rom » accuse l’ethnie rom d’être liée à la criminalité, la prostitution, les vols et les violences. Le contenu du document fera l’objet d’une expertise. En attendant, la police refuse de dire s’il est passible de poursuites judiciaires. La Communauté des Roms de Moravie proteste contre cette déclaration qu’elle considère comme une partie de la campagne électorale du Parti ouvrier et la conteste rigoureusement. Karel Holomek de cette association affirme que le Parti ouvrier ne rencontre pas de succès à Brno et que les Roms n’y commettent pas plus de délits que d’autres citoyens. La communauté rom de Brno, chef-lieu de la Moravie, compte quelques 15 000 personnes.