La police croate a arrêté le Tchèque Vít Jedlička, président autoproclamé du « nouvel Etat » Liberland

La police croate a arrêté ce samedi soir, le Tchèque Vít Jedlička, qui tentait d’entrer sur le territoire du « nouvel Etat » Liberland, qu’il a créé le 13 avril dernier sur « la terre sans homme » entre la Serbie et la Croatie. Depuis plusieurs jours déjà, l’accès à ce territoire a été bloqué des deux côtés par la police croate et serbe, qui avaient également déployé des patrouilles en bateaux. Selon Vít Jedlička, aucun des deux Etats voisins ne serait intéressé par ce territoire de superficie de 7 km2, situé dans le méandre du Danube. Toutefois, les autorités croates et serbes nient l’allégation selon laquelle il s’agirait d’un no man’s land. En réalité, il est question d’une zone revendiquée par les deux Etats des Balkans depuis plusieurs années. Le Tchèque Vít Jedlička avait l’intention de créer sur cette zone un paradis fiscal, basé sur le principe de « vivre et laisser vivre ».