La police autrichienne relâche les deux Irakiens soupçonnés d'activités terroristes

Les deux ressortissants irakiens soupçonnés d’activités terroristes et interpellés, la semaine dernière, par la police tchèque à l’aéroport de Prague, ont été relâchés par la police autrichienne, faute de preuves. La porte-parole du bureau du procureur de Vienne a déclaré que l'enquête et les interrogatoires menés avec les suspects n'avaient pas pu confirmer les soupçons pesant sur ces derniers.

L’homme et la femme, âgés respectivement de 30 et 27 ans, avaient été placés en détention provisoire à Prague. Ils avaient ensuite donné leur accord pour être extradés en Autriche, où ils faisaient l’objet de poursuites pour leur appartenance supposée à un groupe terroriste et financement d’activités terroristes.