La Libye souhaite former une partie de son personnel hospitalier en République tchèque

11-07-2012

Les médecins et infirmiers libyens pourraient être formés à l’avenir dans les hôpitaux tchèques. C’est du moins ce que souhaite le ministère libyen de la Santé. Une délégation du ministère tchèque se trouvait à Tripolis mardi. La République tchèque conserve aujourd’hui encore une excellente image en Libye, qui remonte aux années 1970 et 80. A l’époque, un nombre important de médecins libyens, parmi lesquels l’actuel vice-ministre de la Santé, avaient effectué leurs études ou travaillaient en Tchécoslovaquie. Par ailleurs, du personnel tchèque pourrait également opérer en Libye lorsque la situation se sera stabilisée. A cette occasion, une invitation a été remise par la partie tchèque pour une visite à Prague des ministres de la Santé, des Affaires étrangères et de l’Economie qui siègeront au sein du nouveau gouvernement.