La cyberattaque visant la diplomatie tchèque "très probablement perpétrée par un Etat étranger"

14-08-2019 mis à jour

La cyberattaque dont a été victime le ministère tchèque des Affaires étrangères il y a deux mois a très probablement été perpétrée par un autre État, selon l'agence nationale de la sécurité de l'information et de la cyber-sécurité (NÚKIB). L’agence a informé la commission sénatoriale pour la défense et la sécurité de ses conclusions et a invité mardi le gouvernement à veiller à ce que le NÚKIB consacre toute l’attention et les ressources nécessaires à ce problème.

Deník N a indiqué que la cyberattaque perpétrée en juin contre le ministère tchèque des Affaires étrangères était très probablement l'œuvre du service de renseignement militaire russe, le GRU. Le site a déclaré que cette information lui avait été confirmée par un certain nombre de sources très bien placées.

Selon les informations du magazine Respekt ce mercredi, le think-tank "Valeurs européennes" a lui aussi été victime d'une cyberattaque "probablement d'origine russe" via son courrier électronique d'après la société ProtonMail.