La Cour suprême a défini de nouvelles limites pour la possession tolérée de « petites quantités » de drogue

10-04-2014

La Cour suprême a défini, mercredi, quelles quantités de drogue une personne en République tchèque est autorisée à posséder. Jusqu’à présent, selon la loi de dépénalisation adoptée en 2009, seule la détention de « petites quantités » était tolérée. La Cour a donc établi de nouvelles limites définissant quelles quantités seront désormais considérées par la police et la justice comme « plus grandes que des petites quantités » et dont la possession deviendra un délit et plus seulement une infraction. Concrètement, il s’agit de 10 grammes de marijuana, de 5 grammes de haschisch, d’un gramme de cocaïne, de 1,5 gramme d’héroïne, de 1,5 gramme de pervitine (méthamphétamine très prisée en République tchèque), de 4 comprimés ou gélules d’ecstasy et 40 champignons hallucinogènes. La Cour suprême a justifié sa décision par le nombre croissant de consommateurs et le développement de la production de masse.