La Cour constitutionnelle commencera l'examen du recours déposé contre le Traité de Lisbonne dans le mois

01-10-2009

La Cour constitutionnelle commencera l'examen du recours contre le Traité de Lisbonne dans le mois, a déclaré jeudi, son président Pavel Rychetský. Déposé mardi par plusieurs sénateurs de droite, ce recours est un frein supplémentaire à la signature du Traité de Lisbonne, pourtant adopté par le Parlement. Alors que les Irlandais revotent vendredi sur ce même traité, la République tchèque est étroitement surveillée d’autant que son président, Vaclav Klaus, avait conditionné sa signature au bas du traité, au résultat de ce vote, et dorénavant, donc, au résultat de l’examen de ce nouveau recours. Certains craignent que la procédure de la Cour constitutionnelle ne traîne jusqu’aux prochaines élections britanniques au printemps prochain, où le leader de l’opposition (conservatrice) a promis un référendum.