La composition du Sénat renouvelé après les élections partielles

14-10-2018

Chef du groupe sénatorial des Maires et indépendants (STAN), Jan Horník a déclaré que les représentants de son mouvement présenteront leur candidature à la présidence de la Chambre haute du Parlement. Fort de ses 16 sénateurs, à l’issue des élections sénatoriales partielles qui viennent de se dérouler en République tchèque, le mouvement STAN devrait constituer le groupe le plus important au sein du Sénat, étant donné que la sénatrice indépendante Alena Dernerová entend rejoindre le club STAN, d’après une information publiée par la Télévision tchèque. C’est le Parti civique démocrate ODS, qualifié comme vainqueur de ce scrutin, qui disposera probablement du deuxième plus important groupe à la Chambre haute (16 sièges).

Vice-Premier ministre et chef de la social-démocratie, Jan Hamáček a réagi, ce dimanche, à la déconfiture de son parti ČSSD, membre de la coalition gouvernementale, qui a perdu la majorité au Sénat (13 sièges à l’issue du scrutin). D’après Jan Hamáček, les sociaux-démocrates doivent rester au gouvernement et essayer de reconquérir les électeurs. Formée par le mouvement ANO du Premier ministre Andrej Babiš et par le ČSSD, la coalition gouvernementale compte désormais 20 sur 81 sièges au Sénat. Selon Jan Hamáček, cette situation peut compliquer l’adoption de certaines lois proposées par le gouvernement.